La RAM et les banques marocaines s’insurgent contre les allégations de Messahel

Le Matin 21-10-2017 50578

La RAM et les banques marocaines s’insurgent contre les allégations de Messahel
Graves accusations lancées par le MAE algérien à l'encontre d'entreprises et banques marocaines

CRISE. Les déclarations d’Abdelkader Messahel, tenues devant les chefs d’entreprises à la Safex (Alger), continuent de faire des vagues côté marocain. Après le palais royal marocain, qui a rappelé " pour consultation " son ambassadeur à Alger, c’est au tour des banques marocaines et de la Royal Air Maroc de répondre violemment au MAE algérien.

Les Banques marocaines, à travers un communiqué du Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM)) disent "s’insurger vigoureusement contre ces allégations graves et mensongères". le groupement de banques marocaine, insistent notamment sur leurs performances, ainsi que les reconnaissances qu’elles ont obtenues de la part des institutions bancaires internationales. "Ces mêmes déclarations s’inscrivent totalement à contre-courant de l’évolution institutionnelle et économique qu’ont connue nos frères africains dans tous les domaines. De la reconnaissance des instances internationales notamment la Banque Mondiale, le FMI et le groupe inter-gouvernemental de référence mondiale le "GAFI" (Groupe d’Action Financière)…", insistait le groupement bancaire marocain (GPBM). Le groupement se défend de faire du blanchiment d’argent, estimant que les banques marocaines " lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme conformément aux normes du GAFI dont le Maroc est membre", rappelle encore le communiqué.

Puis de conclure par une menace de poursuites judiciaires à l'encontre de l'Algérie. "Le Groupement Professionnel des Banques du Maroc se réserve tous les droits de recours contre les graves déclarations du ministre des Affaires étrangères d’Algérie", pouvait-on lire.

| LIRE AUSSI: Messahel: "Les banques marocaines font du blanchiment d’argent du haschich" (Vidéo)

La compagnie aérienne étatique marocaine RAM, s’indigne également contre des propos de Messahel, qu’elle qualifie de " calomnieuses ". " Royal Air Maroc s'indigne de ces propos calomnieux exprimés '', explique le communiqué soulignant que ''Royal Air Maroc est une compagnie internationalement reconnue opérant selon les meilleurs standards de la réglementation du transport aérien mondiale''.

''C'est fort de l’ensemble de ces références que Royal Air Maroc est scandalisée par ces allégations calomnieuses, du chef de la diplomatie algérienne'', affirme le communiqué assurant que ''Royal Air Maroc entend faire respecter son honneur, celui de ses 4 000 collaborateurs et de ses 7 millions de passagers, dont 2 millions de passagers africains, en usant de toutes les voies de droit qui lui sont offertes'', conclut le communiqué de la RAM.

Pour rappel, Abdelkader Messahel avait accusé les banques marocaines de faire du blanchiment d’argent, et la Royal Air Maroc de transporter "autre chose que des passagers "!

H. K.

À NE PAS RATER

Plus de Politique