42e jour de grève de la faim pour des détenus du Hirak du Rif

Le Matin 19-10-2017 12392

42e jour de grève de la faim pour des détenus du Hirak du Rif
Des détenus du Hirak en grève de la faim.

Un black-out assourdissant des médias entoure la grève de la faim menée depuis plusieurs semaines par des détenus du mouvement populaire du Rif.

Ils s'appellent Nabil Ahamjik, Redouan Afassi, Rabie El Ablak, Mohamed Jelloul, Badr Eddine Boulahjel, Wassim El Boustati, Mohamed Mekkouh et Khaled El Baraka. Des noms pour certains inconnus du grand public parce que les médias les ignorent. Pourtant, ils mènent avec détermination dans plusieurs prisons du Maroc une grève de la faim des plus éprouvantes.

La lutte du mouvement populaire Hirak s'est finalement déplacée en prison au grand désespoir du Makhzen qui croyait tuer la protestation du Rif en arrêtant massivement plus de 400 Rifains.

Ainsi, Rabie El Ablak et Mohamed Jelloul, détenus au quartier 4 de la sinistre prison Okacha de Casablanca, sont jeudi à leur 42ème jour de la grève de la faim, annonce rifonline. Ils sont considérés comme les précurseurs. Nabil Ahamjik, lui, est en grève de la faim depuis 39 jours.

Dans le quartier 8 de la même prison, Badr Eddine Boulahjel, Wassim El Boustati, Mohamed Mekkouh et Khaled El Baraka poursuivent leur grève de la faim depuis 36 jours. Sur la trentaine qui avait commencé ce mouvement de grève, une grande partie a renoncé à la suite des incitations familiales.

Le site d'information du Rif ajoute que Redouan Afassi, incarcéré à la prison de Taourirt, est à ses 38 jours de grève de la faim. Son état de santé particulièrement "critique" a nécessité une évacuation dans un hôpital local.

Sofiane Ayache

À NE PAS RATER

Plus de Actualité